Notre département Recherche et Développement

Des créations originales sur commande

Recherche passionnément

page-rd1Depuis plus de 80 ans, notre département recherche et développement se distingue par sa capacité à innover et à relever de nouveaux défis.

 

Depuis l’invention du moule à charnières dans les années trente jusqu’au développement récent de technologie de rupture dans l’univers du chocolat qui verront bientôt le jour sur le marché, il met son savoir-faire au service de nos clients pour leur proposer des solutions innovantes et leur permettre de partir à la conquête de nouveaux marchés. Ce sont aujourd’hui 4 ingénieurs agronomes qui sont en charge de la Recherche fondamentale comme appliquée.

 

Innove à bon escient

Fiche technique
Deux lignes pilotes
Un appareillage de pointe
Un savoir-faire hors du commun
Des créations originales
Chaque jour, nos artisans chocolatiers mettent au point de nouvelles recettes dans nos laboratoires et réinventent, grâce à la rhéologie, l’art d’habiller le chocolat et de le qualifier pour les usages auxquels vous le destinez.

 

En maîtrisant sa composition et les paramètres de réglage de nos machines, nos ingénieurs sont capables d’établir un profil rhéologique modifiable à volonté, conférant ainsi à votre chocolat les propriétés uniques dont vous avez besoin.

 

Les innovations de rupture par essence ne sont pas légion. Mais c’est au regard des grandes innovations nées sur le site de Dijon que l’on juge de l’inventivité et de la pertinence de ses chercheurs.

 

Développe efficacement

page-rd2Avant de passer à la phase d’industrialisation à grande échelle, qu’elle s’opère à Dijon ou dans vos propres usines, nos ingénieurs et techniciens sont capables de reproduire sur une échelle réduite l’automatisation de la production grâce à deux lignes pilotes modulables selon le type de produit souhaité. 
La première ligne a pour but de simuler la production de masse d’un chocolat donné avec son profil rhéologique.

 

Composée d’un pétrin, d’une broyeuse et d’une conche miniature, elle sert à régler la granulométrie du chocolat, sa viscosité et sa limite d’écoulement avant de procéder au tempérage qui lui donnera sa qualité finale. 
La seconde est une ligne de production assemblée sur mesure, selon qu’il s’agit de fabriquer une barre, un bonbon, une truffe ou une tablette. Elle éprouve en conditions réelles le processus d’industrialisation imaginé pour nos clients.